La Coupe du Monde sur FaceBook (en langue anglaise) : cliquez ici

Thanks a lot to :

  • Anne-Marie Board, QubicaAMF Bowling World Cup Manager for her Press release
  • Judy Howlett, who transmitted me the great Chris Barnes picture (from Hero Noda).
  • Hero Noda, QubicaAMF Bowling World Cup official Photographer for your always great pictures

Les derniers résultats et les compétitions en vidéo-streaming sur le site de QubicaAMF cliquez ici

Clara Juliana Guerrero, 50th QubicaAMF World Cup winner
Clara Juliana Guerrero
 
Chris Barnes, 50th QubicaAMF Worlcup Winner, by Hero Noda
Photo: courtesy of Hero Noda,
QubicaAMF official photographer

Dimanche 9 novembre.

Clara Juliana Guerrero, Colombie et Chris Barnes, USA vainqueurs !!!

Clara Gerrero établie un nouveau record en final sur 3 lignes : 747.

Clara (qui a aujourd’hui 32 ans) avait participé pour la première à la Coupe du Monde à 17 ans en 2000 à Lisbonneet était arrivée... deuxième !!! «Il m’aura fallu un bon moment pour revenir et gagner à nouveau» a-t-elle déclarée après sa seconde victoire contre la Malaise Li Jane Sin. «C’est un tournoi tellement historique et tant de grands joueurs l’ont emporté dans le passé que je voulais vraiment faire parti de ce groupe». Elle n’avait pourtant pas effectuée la meilleure des préparations possible puisqu’elle n’est arrivé à Wroclaw qu’à 13 heure le jour même du début de l’épreuve alors qu’elle jouaiat à... 17h30 ! Elle rata donc complètement la période d’entrainement et du se battre lors du démarrage ne faisant que s’améliorer au fur et à mesure de la compétition. Terminant en établissant un nouveau record 747 en 3 lignes durant la finale (239, 243, 265).

En demi finale Li Jane l’emporte sur l’américaine Brittni Hamilton après avoir perdu la premiè!re ligne 181 à 235. Elle se reprend ensuite gagant de façon très serré la seconde partue 236 à 234 puis sur le fil du rasoir par 213 à 204 dans la Trpoisième. Trois lignes pour un total tout de même conséquent de 702 (234, 257, 211).

Chris Barnes... L’extraterrestre !?!

Finale toute aussi extraordinaire chez les Hommes.

En demi finale Chris Barnes l’emporte facilement sur l’ukrainien Mykhaylo Kalika en deux manches, se payant au passage le luxe de ne pas simplement battre son adversaire mais bel et bien de l’écraser dans la seconde manche sous un... 300 ! Seconde fois que l’américain réalisait cet exploit en finale. A noter que sur la 11e frame la quille 10 oscille un bon moment avant de se décider à tomber.

Le voila donc en final contre l’incroyable Tobias Börding qui à 22 ans seulement aura mené de bout en bout cette 50e Coupe du Monde ! Premier du classement dès la première série de 5 lignes et ne le lâchant à aucun moment ensuite !!! Une première manche durant laquelle il réalisa un superbe 248 mais insuffisant pour battre le 269 de Barnes. Seconde manche incertaine jusqu’au bout puisque dans la 9e frame Tobias menait encore de 4 quilles avant de fialement perdre 216 à 231. Interrogé après l’épreuve au sujet du fait de remporter une Coupe du Monde où le seul gain est le trophée et le prestige, Chris barnes à déclaré : «Je suis venu en appréciant le fait que tant de grands joueurs internationaux de bowling ont remporté ce titre alors gaggner à mon tour était vraiment sur la liste de mes souhaits. J’ai terminé deuxième à 5 reprises mais cette année j’ai trouvé la voix. Je suis ravi de l’avoir emporté mais j’ai une pensée pour Tibias qui nous a tous dominé toute la semaine et comme j’ai été moi aussi ce gars qui domine puis qui perd sur une partie, je sais ce qu’il doit ressentir. mais je suis sur qu’il aura un bel avenir dans le bowling devant lui !

Samedi 8 novembre.

Amandine jacques

C'est fini pour Amandine qui pouvait difficilement remonter dans le Top 8... elle termine 23e avec 5660 et une moyenne de 202.14, 14 quilles devant Sue Abela, Malte 5646 (201.64).

Sur le plan international : C'est finalement Clara Juliana Guerrero, Colombie qui avec 6225 prend la "pole position" avant l'étape du Round Robin durant laquelle chaque joueuse va rencontrer les 7 autres. Elle est suivie par Li Jane Sin, Malaisie et Brittni Hamilton, USA.

Les qualifiées du Top 8 Dames sont : 1. Clara Juliana Guerrero, Colombie 6225; 2. Li Jane Sin, Malaisie 6213; 3. Brittni Hamilton, USA 6167; 4. Liza del Rosario, Philippines 6151; 5. Maria Bulanova, Russie 6127; 6. Caroline Lagrange, Canada 6101; 7. Rebecka Larsen, Suède 6084; 8. Daria Kovalova, Ukraine 6075.

Sur le plan international, le classement du Top 8 Messieurs s'établie comme suit : 1. Tobias Bording, Allemagne 6756; 2. Magnus Johnson Jr, Suède 6518; 3. Chris Barnes, USA 6506; 4. Glen Loader, Australie 6468. 5. Engelberto "Biboy" Rivera, Philippines 6461; 6. Manuel Otalora, Colombie 6374. 7. Oron Cohen 6367; 8. Mykhaylo Kalika, Ukraine 6361.

Amandine jacques

Amandine avec 3986 quilles en 4 séries de 5 lignes et 199,30 de moyenne est la dernière des qualifiées du Top 24 avec seulement 19 quilles d'avance sur Kylie Bromley, Pays de Galles la malheureuse 25e !

Sur le plan international : Brittni Hamilton, USA (4484/224.20) reste en tête du classement, Liza Del Rosario, Philippines (4439 221.95) reste elle aussi deuxième et Clara Juliana Guerrero, Colombie (4412/220.60) vient s'intercaler à la 3e place devant Rebecka Larsen, Suède (4370/218.50).

Vendredi 7 novembre.

Amandine jacques

Amandine avec 3986 quilles en 4 séries de 5 lignes et 199,30 de moyenne est la dernière des qualifiées du Top 24 avec seulement 19 quilles d'avance sur Kylie Bromley, Pays de Galles la malheureuse 25e !

Sur le plan international : Brittni Hamilton, USA (4484/224.20) reste en tête du classement, Liza Del Rosario, Philippines (4439 221.95) reste elle aussi deuxième et Clara Juliana Guerrero, Colombie (4412/220.60) vient s'intercaler à la 3e place devant Rebecka Larsen, Suède (4370/218.50).

Thibaut Lanos

4e série de 5 parties : Thibaut termine 38e sur 82 joueurs avec 4118 quilles et 205,90

Tobias Bording, Allemagne continue de caracoler en tête depuis le début (!) avec 4834 quilles et une très belle moyenne de 241.70 sur 20 lignes. Mykhaylo Kalika, Ukraine reste en deuxième position avec (4664/231,67) Chris Barnes, USA reprend l'avantage et retrouve sa 3e place avec 4646 et 232.30 de moyenne. Le "cut" du Top 24 s'établie finalement à 4276 (213.80). La moyenne généréale sur 20 parties s'établie à 201.37 avec 45 joueurs à plus de 200.

Jeudi 6 novembre.

Amandine jacques

Petit "coup de mou" pour Amandine dans la 3e série de 5 lignes avec 2994 quillles et 199,60 de moyenne elle se situe maintenant à la... 24e place du Top 24 !

Sur le plan international : Brittni Hamilton, USA (3452/230,13) prend la tête du classement reléguant en deuxième position (avec seulement 22 quilles de retard !) Liza Del Rosario, Philippines (3430/228,57). Rebecka Larsen, Suède (3329/221,93) reste 3e mais commence à marquer l'écart (123 quilles de retard sur la 1ère, 101 quilles sur la 2e).

Thibaut Lanos

Dans la 3e série de 5 parties, très belle remontée pour Thibaut qui avec 3091 quilles et 206,07 remonte de 18 places et passe 36e ! Il n'est plus qu'à 108 quilles du "cut" du Top 24 !!! Bravo !

Tobias Bording, Allemagne conserve la tête avec 3677 quilles et une incroyable moyenne de 245,13 sur 15 lignes. Oron Cohen, Israël s'effondre à la 8e place remplacé par Mykhaylo Kalika, Ukraine (3475/231,67) Engelberto "Biboy" Rivera, Philippines reprend sa 3e place (3458/230,53). Chris Barnes, USA descent en 6e position. Le "cut" du Top 24 s'établie à 3199 (213,27) et la moyenne générale Messieurs bondie à 201,37

Mercredi 5 novembre

Amandine jacques

A l'issue de sa deuxième série de 5 lignes, Amandine réussit le bel exploit de faire monter sa moyenne à 204 (avec une belle meilleure ligne à 238) et 2040 quilles. Elle se classe donc 19e, progressant ainsi de 3 places par rapport à sa première série de 5 lignes.

Classement inchangé des 3 premières : Liza Del Rosario, Philippines est toujours en tête avec 2304 quilles, Brittni Hamilton, USA est deuxième juste derrière elle à 24 quilles d'écart (2280) et Rebecka Larsen, Suède pas bien loin non plus avec 2269.

Le "Cut" du Top 24 Dames sur 10 parties effectuées est actuellement à 1972. Moyenne du Top 24 : 197.

Sur le plan international : Maria Bulanova, Russie, la plus jeune joueuse de cette édition (elle vient d'avoir 15 ans il y a trois semaines) fut la permière joueuse cette année à atteindre le 11 strikes d'affilé ratant la quille 7 sur sur son dernier lancé.. 299 ! Deux jeux plus tard c'est au tour d'Amanda Larkin, Irlande de réaliser 10 strikes de suite ratant le 11e sur sa 11e frame : 289. Les deux précédentes championnes du Monde Caroline Lagrange, Canada et Aumi Guerra, Republique Domincaine sont cette année respectivement 20e et 13e. Aumi a déclaré : "merci mon dieu, je jouais mieux aujourd'hui ! Avec 10 nouvelles parties avant la fin des qualifications e vais devoir resté concentrée et faire quelques ajustements, je vais tout donner !."
Thibaut Lanos

Pour sa part Thibaut est en 54 position progressant de deux places avec 1965 quilles (196,5 de moyenne). Petite consolation : une belle ligne à 266...

Pour info, le premier Tobias Bording, Allemagne est à 2441 (moyenne sur dix lignes 244,10 !!!); Oron Cohen, Israël est deuxième à 2344 (234,4) et Chris Barnes, USA prend la 3e place à Engelberto "Biboy" Rivera, Philippines et se classe juste derrière (à 9 quilles d'écart seulement !) à 2335 (233,5).

Le "Cut" du Top 24 Hommes sur 10 parties effectuées est actuellement à 2133. Moyenne du Top 24 : 213,3 et moyenne générale des 82 Hommes en compétition : 200,92

Mardi 4 novembre. Après une première série de 5 lignes, Amandine figure dans le Top 24 se classant 22e avec 976 quilles et une moyenne de 195,20 (pour info : Liza Del Rosario, Philippines est en tête avec 1195 quilles et 239 de moyenne). Débuts plus difficiles pour Thibaut 56e avec 989 quilles et une moyenne de 197,8 (Tobias Bording, Allemagne est premier avec 1305 quilles et une moyenne de 261 !).

Lundi 3 Novembre. Cérémonie d'ouverture : Amandine, Thibaut et les joueuses et joueurs des DOM-TOM

Photos reçues le mardi 4 novembre à 9:45 (merci Amandine !) en ligne sur Bowling.fr à 10:15

Samedi 1er Novembre. Des nouvelles de nos Champions : bien arrivés à l'hôtel hier à 12:00. Ce matin promenade dans la ville. Température : 14°. Nous allons au bowling déposer les boules cette après midi.

Amandine Jacques et Thibaut Lanos représentent la France lors de la 50e Coupe du Monde QubicaAMF.
Le moment ou jamais, sans doute, d’apprendre à mieux les connaitre !

Entretiens avec Amandine Jacques & Thibaut Lanos

Amandine. Après avoir fait de l’athlétisme et du tennis Amandine se tourne, dès l’âge de 12 ans (en 2002), vers le bowling. Pas si éttonant avec des parents qui pratiquent déjà à haut niveau ce sport ! (ndr : sa mère Pépita fut entre autres titres, 17e de la Coupe de Monde en 1991 à Pékin). Ses entraineurs sont donc ses parents Pépita et Denis. Mon palmarès : Médaille de Bronze aux championnats de France Jeunes (en Juniors). Je remporte de Jeff de Brugges à Paris-Bois, Championne d’Europe en trio en 2006 au Danemark, 3 sélections en équipe de france jeunes, 7 fois Championne de France Corpo consécutivement en doublette avec sa mère (!). 5 participations aux Championnats d’Europe avec 1 titre Européen : médaille d’Or, 2 médailles d’Argents et 2 médailles de bronze. Vice Championne de France Individuel Sénior. 2e en Coupe de France, 3e Championnats des clubs Nationale 1 en France (Winner’s Orléans). League 1 Allemagne avec le club Tubingem en 2012 et 2013 et actuellement dans le club Kraftwerk (podium visé). 5 sélections Séniors. Plusieurs records de France en individuel, en équipe et en Corpo.

 

Thibaut. Je suis entré dans le monde du bowling grâce à mes parents qui étaient déjà joueurs bien avant ma naissance. Je commencé à jouer dès mes 9 ans, suite à l’ouverture de l’école de bowling de Grand Quevilly. Depuis, mon esprit de compétition me pousse à jouer toujours mieux pour m’améliorer encore et encore. Mon palmarès : Vice champion de France Junior, Vainqueur du Challenge Louison Joncart du meilleur jeune de l’année. Au niveau de mon club, c’est le meilleur club de Haute Normandie qui m’a accepté dans leurs rangs pour renforcer l’équipe un club qui n’accepte que les joueurs de Normandie et essaye d’aller toujours le plus haut possible. Nous somme aujourd’hui en N1.

Bowling News : En ce qui concerne la Finale Nationale, pourrais-tu nous confier dans quel état d’esprit tu l’as abordée cette année ?

Amandine : Je pense que c’est la première fois que je m’étais ancrée cette finale dans la tête aussi longtemps à l’avance. En effet, depuis Décembre 2013, j’ai décidé que j’irai à la finale mondiale. En plus de l’objectif de médaille aux Championnats d’Europe 2014 à Berlin, la Coupe du Monde était un objectif majeur dans ma saison. Je crois avoir atteint mon objectif (rire).   Thibaut : pour la finale Ntaionale de la Coupe du monde je l’ai abordé normalement, sans prétention, avec quelques entraînements quand même. Je revenais de deux semaines de vacances et j’étais resté sur ma victoire du scratch de Chambéry Aix-les-Bains qui m’a apporté une grande confiance en moi.

Quels auront été tes grands moments de cette édition ?

Amandine : J’avais rencontré Isabelle Sacco deux ans auparavant en 8e de finale et n’avais jamais dépassé ce stade. Je ne voulais pas la rencontrer encore une fois en 8e. Ce match contre elle en quart de finale m’a demandé beaucoup en concentration et j’en tire une belle expérience. Le moment le plus fort était celui de la finale contre Alexandra Lopez, où je dois mettre le strike à la 10e frame pour gagner. J’ai pris une décision tactique avec mon coach qui était de jeter plus loin la boule et enlever la 10. Cela a fonctionné :)   Thibaut :ma victoire bien entendu et la qualification sur le fil à la finale en match éliminatoire ou il a fallut me donner à fond dans la dernière partie pour rattraper mon retard sur le 16e car j’étais 17e après 11 parties sur 12 !

Quelles ont été tes performances dans cette compétition les années précédentes ?

Amandine : 7e l’année dernière et 7e l’année précédente.   Thibaut : en 2012 la phase nationale se déroulait à la Rochelle et j’en suis sorti 1er des qualifications mais j’ai ensuite perdu dès la deuxième confrontation.

Il m’est toujours incompréhensible de constater que certains petit pays ayant des moyens moins importants que la France obtiennent, au plan international, des résultats souvent supérieurs à la France. à quoi attribues-tu cela ?

Amandine : Je crois que le manque de résultat provient de notre culture mais également de la manière d’appréhender notre sport. J’ai la chance d’échanger avec les meilleur(e)s européennes et européens et de pouvoir m’entrainer quelques fois avec eux, et je crois que leur façon de voir les choses est différente. En règle générale, ils partent du mouvement naturel du joueur et essayent de le perfectionner, d’améliorer les perçages et les équilibrages en fonction des savoirs-faire du joueur. Comparativement à la France qui essaye de modifier le jeu de base du joueur pour le rendre plus performant. De plus, ils ont une grande confiance en leurs capacités qui est plus développée que la notre. Ils savent qu’ils ne sont pas les meilleur(e)s mais que ENSEMBLE ils peuvent gagner et qu’ils n’ont rien à envier aux autres. Nous devrions faire pareil même si je pense que le niveau féminin français progresse et que de belles choses sont à venir (rendez-vous aux prochains Championnats d’Europe 2016 ;)   Thibaut :Je pense aussi que trop peu de chose sont mis en place en France pour repérer les meilleurs joueurs et les former sur plusieurs années avec un suivi de près, ce qui fait que personne n’a le niveau... L’échange joueur/coach et la confiance dans cette relation est essentiel.

Quelles sont, d’après toi, nos faiblesses (voir nos défauts) ?

Amandine : La confiance en soi, l’estime de soi, la préparation mentale et la rapidité de prise de bonnes décisions tactiques.   Thibaut : beaucoup de défauts mais si ma réponse reste trop vague c’est qu’il y en a dans tous les domaines ce qui fait que l’on est performant nul part

As-tu pris quelques conseils auprès des ex participants français à la Coupe du Monde ?

Amandine : Je crois que c’est une compétition inoubliable. Je l’ai déjà entendu auprès des anciennes participantes. Je vais profiter de ce moment au maximum.   Thibaut : Oui, j’ai recueilli pas mal de ressentit de certains joueurs et des conseil de joueurs étrangers.

Prévois-tu une préparation particulière et en quoi va-t-elle consister ?

Amandine : Je vais me préparer comme je sais le faire pour les grandes échéances comme celle ci. Entrainement tous les jours pendant les vacances et les weekends :)   Thibaut : oui, j’ai prévu de bosser le timing et les spares car après avoir étudié les statistiques françaises et celles des meilleurs dans cette compétition, c’est ce qui fait la différence au classement.

Quelles sont tes ambitions pour l’édition de cette année ? La dernière entrée d’une joueuse française dans le Top 8 remonte à 2005 (Isabelle Sacco 6e)…

Amandine : Mon objectif est effectivement d’entrer dans le Top 8. Néanmoins, ayant regardé le plateau de joueuses, je reste lucide et ferai mon maximum pour atteindre cet objectif   Thibaut :Le top 24 bien sur ! Après, je ne me fais pas trop d’illusions, je suis jeune et j’ai peu d’expérience sur le plan international. Mickel Rives a fini 8e mais je sais plus quand ? (ndr : 8e en 2003 à Tegucigalpa au Mexique, meilleure performance pour un joueur français sur ses 20 dernières années...)

Merci à vous Amandine et Thibaut d’avoir répondu avec tant de sincérité. Je vous souhaite bien sur que cette interview vous porte chance pour cette 50e édition historique ! En avant pour le Top 24, et pourquoi pas !?!... Le Top 8 (je le sent !)

RETOUR PAGE D'ACCUEIL